démontage des spinners

Tout ce qui touche à la mécanique de nos Cobra...

démontage des spinners

Messagepar Bob Bondupont » 11 Sep 2011, 15:10

Pour faire vivre un peu cette rubrique technique, je vous propose ce modeste reportage/tuto...

C'est la première fois que je déposais de tels écrous papillon. Je vous livre ma vision de sur cette petite opération basique et simple d’entretien, mais qui, négligée ou mal réalisée pourra amener quelques difficultés. Certes, ce n’est sans doute pas la préoccupation majeure des propriétaires de cobras, mais ça peut servir.

Un matin de juin dernier, je me suis donc mis en tête de déposer mes roues, et donc de dévisser les écrous papillons (« spinner » en VO) qui les équipent. Ma Superformance est en effet équipée de jolies repro des jantes Halibrand des cobras originales, à serrage central. (Knock-off wheels).

Matériel nécessaire :

- Huile dégrippante
- Cric/chandelles/cale de bois
- Marteau à tête plomb ou uréthane anti-rebond
- Chiffon
- Nettoyant/dégraissant mécanique
- Graisse anti-seize
- Pince coupante ou pince à freiner
- Fil à freiner inox

La veille, j’ai pensé à pulvériser un peu d’huile dégrippante sur l’écrou papillon, pour faciliter le démontage. Ce n'est pas forcément nécessaire si les spinners on été correctement monté récemment.
Dans mon cas, je viens de recevoir la voiture, qui est restée 5 mois en container, a voyagé sur mer (ambiance saline !) et dont le précédent propriétaire ne se servait plus depuis 2 ou 3 ans... Alors, je mets toutes les chances de mon côté : Dégrip'Oil !

Image

Première étape, on met l’avant de la voiture sur chandelles, pneus légèrement au contact du sol pour ne pas tourner, bloqués avec une cale de bois.

Bien sûr, on coupe le fil de freinage de l’écrou papillon et on retire les morceaux.

Image

Ensuite, vient le moment fatidique, la question à 100 balles : dans quel sens se dévisse ce foutu écrou papillon ?
Simple : le dévissage se fait dans le sens de rotation de la roue (en marche avant, bien sûr !), et vice-versa.
Donc sur la roue AV droite qui me sert de cobaye, le sens de rotation de la roue, c’est le sens des aiguilles d’une montre. On fera donc tourner le spinner dans ce sens pour le déposer.

Image

Pour cette opération, on peut utiliser un marteau anti-rebond en uréthane, à condition qu’il soit suffisamment lourd (2kg me paraît le minimum).
Pour ma part je préfère de très loin le marteau à tête en plomb. Métal mou, le plomb ne rebondit pas, et ne marque pas l’alu des écrous : pas de risque de massacrer l’écrou ou de marquer la jante.
Impossible de trouver cet outil neuf en France… Je me suis fabriqué le mien maison, avec 2.8kg de plomb de récup, et un bout de tuyau en acier.

Pour attaquer le dévissage, on tient le marteau par le manche, en frappant des coups modérés alternativement sur chacune des branches de l’écrou papillon. (J'ai souvenir d'une vidéo sur une édition des 24H du Mans où on voit un mécano changer la roue d'une cobra... Autant vous dire qu'avec son marteau - manifestement en plomb - il y va de grand cœur et de toutes ses forces ! J'arrive pas à la retrouver, je la rajouterai si je remets la main dessus)

Ca y est ! Il a dit oui…

Image

Une fois débloqué, il n’y a plus qu’à le dévisser à la main, en aidant avec un peu de dégrippant si c’est dur.
Dans mon cas, le précédent propriétaire avait bien fait les choses, et les pas de vis avaient été bien enduit de graisse anti-seize au montage. C’est venu sans souci.

Image

Au nettoyant/dégraissant on nettoie bien le spinner.

Image

On voit bien sur cette photo le « L » frappé sous l’une des branches de l’écrou. « L » pour « Left » (gauche), et comme on a opéré la roue AV droite, on se dit « Damned, les écrous de gauche ont été montés sur les roues de droite ! ».

Image

Et puis, on se rappelle que ce « L » signifie en fait « Left Hand Thread » (pas de vis à gauche). Alors, tout s’éclaire !
Comme, sur les roues de droite (côté passager…) on visse l’écrou dans le sens contraire de la rotation de la roue, on va donc les visser dans le sens anti-horaire, c’est à dire… à l’envers ! Le pas de vis est donc bien à gauche.

Comme tout le monde suit, vous aurez tous compris qu’on monte ainsi les écrous marqués « L » sur les roues de droite, et les écrous « R » sur celle de gauche. Simple, non ? :mrgreen:

Une fois la roue extraite, on nettoie la portée de la jante au dégraissant, idem sur les moyeux porte-roue.

Image

On s’est procuré de la graisse anti-seize. Ici une graisse au cuivre de chez Loctite (rèf 8008, à ne pas utiliser sur de l’inox), qui a pour but d’empêcher le blocage des écrous par oxydation (ou par phénomène électrochimique, du fait de la mise en contact de deux métaux différents), et qui résiste à de hautes T° : idéale pour visser des bougies, ou les fixations d’un collecteur d’échappement par exemple.

On enduit donc d’une fine couche toutes les surfaces en contact métal/métal, pas besoin d’en mettre des tonnes.

Sur la portée de la jante

Image

Sur la portée de l’écrou papillon et son pas de vis

Image

Sur le moyeu, son pas de vis et ses pions de centrage : on en profite pour détailler le système astucieux utilisé sur les SPF (et beaucoup d’autres répliques) pour adapter les jantes à serrage central.

Image

Le disque est bêtement en perçage Ford US 5 trous. Un moyeu porte-roue rapporté est vissé sur ce disque au moyen de goujons de section cylindrique, portant une empreinte Allen. Ces goujons servent de pions de centrage et d’entrainement de la jante, qui est plaquée sur ce moyeu par l’écrou papillon, dont c’est le seul rôle.
On profitera d'y avoir accès pour vérifier le serrage au couple de tout ce qui se serre...

Une fois le tout graissé, on replace la jante en veillant à ce qu’elle soit bien rentrée à fond sur les pions de centrage.

Image

On revisse l’écrou papillon dans le sens inverse de la rotation de la roue. Donc, ici sur une roue du côté droit : dans le sens anti-horaire (à l’envers !)
En tenant cette fois le marteau en haut du manche, on tape alternativement sur chaque branche de l’écrou, jusqu’au blocage.

Image

Ce moment est relativement facile à déterminer. Tant que l’écrou peut bouger, le bruit fait « Tok ! », puis quand il change pour un bruit métallique « Tink ! », c’est que c’est serré ! On s'arrête "au son clair".
Deux/trois coups modérés sur ce bruit métallique et ça suffit. Résister à la tentation d’en mettre un grand coup pour être sûr, c’est inutile, et ça rendrait un démontage ultérieur problématique (si on ne pète pas une des branches de l’écrou !).

Le marteau en garde quelques souvenirs, mais c’est normal. Il est fait pour ça, et le jour où il sera trop déformé, il sera refondu pour en ressortir comme neuf.

Image

Enfin, on essuie l’excédent de graisse.

Reste ensuite à refaire le dispositif de freinage par fil inox (safety wiring). Ce dispositif a pour but de servir de témoin de desserrage de l’écrou papillon, bien plus que de l’empêcher : l’arrachage du fil signalera que l’écrou a tourné, et s’est donc desserré. Il faut par conséquent le réaliser soigneusement et y jeter un coup d’œil régulier, idéalement avant chaque sortie.

On peut utiliser une pince traditionnelle, mais le plus pratique, et de très loin, est d’avoir recours à une pince à freiner. Cet outil, après quelques rapides tâtonnements, permet de réaliser de jolies torsades, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.
Voir http://www.twenga.fr/dir-Auto-Moto,Embr ... -a-freiner pour exemple. Y'a tous les prix : entre 120€ la pince Facom et 20€ la pince chinoise, j'ai choisi la pince made in China, qui fonctionne parfaitement.
Le fil à freiner est en inox, ni trop épais, ni trop fin. Pour ma part, j’utilise du 0.32’’ (0,81mm) que je trouve idéal pour cet usage précis.

Il faut évidemment choisir une branche de la jante qui soit deux ou trois « crans » plus loin que l’aile du spinner choisie pour supporter le fil à freiner (le fil ne doit pas être trop perpendiculaire). Bien sûr prendre garde que ce soit du bon côté de façon à ce que si le spinner se desserre : il vienne arracher le fil.
Ici, c’est la roue AV Droite qui est traitée, donc desserrage sens horaire. On sélectionne ainsi une branche de la jante plus loin dans le sens anti-horaire.

Première étape : entourer la branche de la jante avec le fil, le pincer avec les mâchoires de la pince (prendre la précaution de placer les fils côte à côte dans la pince, et non l'un sur l'autre), la verrouiller en position fermée à l'aide du dispositif qu'elle comporte, et tirer sur le bouton rond : magique ! ça torsade tout seul …

Image

Il faut un ou deux essais avant de trouver la bonne longueur de torsades. A l’usage, autant torsader un peu court, puis repositionner la pince un peu plus loin et refaire les quelques spires qui manquent.
Pour préserver la jante, j’ai essayé de trouver un petit bout de tube plastique ou caoutchouc qui aurait pu gainer le fil et lui éviter de frotter sur le métal de la jante. J’ai retourné toute la maison sans pouvoir trouver mon bonheur… Tant pis, je verrai ça plus tard (après les photos, j’ai fini par dégotter un morceau de gaine thermorétractable qui s’est avéré parfait pour cet usage).

On passe ensuite un seul des brins du fil dans le petit trou que porte chaque branche du spinner.

Image

On le rejoint avec son frère jumeau qui lui n’a pas été passé dans le spinner, et rebelote . On pince, on verrouille, on tire sur le bouton, et le miracle opère : c’est torsadé !

Image

Reste à couper l’excédent de fil, et à replier la petite torsade extérieure jusque derrière l’aile du spinner, pour éviter de griffer qui ou quoi que ce soit.

Image

On peut envisager de laisser un léger « mou » au fil torsadé. C’est alors sa mise en tension raide qui signalera un début de desserrage de l’écrou.
Ayé ! C’est fini, reste plus qu’à faire les 3 autres roues…


N’ayant pas 30 ans d’expérience dans l’écrou papillon, je suis preneur de vos avis et compléments éventuels, que j’intégrerais dans ce post par simplification. Merci à Pxav428 et Eric's pour leurs observations, que j'ai prises en compte.

Bien entendu, la procédure ci-dessus n’engage que moi, et je ne prétends pas qu’elle soit la meilleure en tout points, c’est simplement celle que j’ai décidé d’utiliser.

Pour une démo vidéo de la procédure de dévissage, par D. Olthoff himself, voir : http://www.youtube.com/watch?v=X8kCWG3d ... er&list=UL

Pour ceux qui voudraient des détails sur le freinage des écrous au fil : voir par exemple http://docs.google.com/viewer?a=v&q=cac ... x4q9Z4Ht5A

Bob
Dernière édition par Bob Bondupont le 12 Sep 2011, 13:18, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Bob Bondupont
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1478
Inscrit le : 22 Août 2011, 23:26
Localisation : département 13

Re: démontage des spinners

Messagepar pxav428 » 11 Sep 2011, 16:01

Magnifique reportage!
très didactique, deux petites remarques:
Tu aurais du vérifier le serrage des 5 écrous qui tiennent le spinner à la clé dynamométrique (voir les valeurs dans le post de Snakysquaw).
Et pour le fil à freiner, je n'ai plus les "normes" aviation en tête, mais je crois bien qu'il vaut mieux décaller le fil, pour que tu vois de suite si il est en tension dans le bon sens, le tiens est trop perpendiculaire au spinner, pendant les classics day's à Magny cours, j'ai vu un spinner qui se dévissait fil rompu (attention à la pince à freiner qui ne doit pas écraser les deux branches de fil l'une sur l'autre) et j'ai aussi vu des montage avec des tireoff, que je déconseille en usage routier.
sinon, c'est vraiment parfait
Cheetah Always Win!
Avatar de l’utilisateur
pxav428
Bible de l'auto
 
Message(s) : 2309
Inscrit le : 21 Août 2011, 08:35
Localisation : Nevers

Re: démontage des spinners

Messagepar Bob Bondupont » 11 Sep 2011, 18:00

pxav428 a écrit:deux petites remarques:
Tu aurais du vérifier le serrage des 5 écrous qui tiennent le spinner à la clé dynamométrique (voir les valeurs dans le post de Snakysquaw).
Et pour le fil à freiner, je n'ai plus les "normes" aviation en tête, mais je crois bien qu'il vaut mieux décaller le fil, pour que tu vois de suite si il est en tension dans le bon sens, le tiens est trop perpendiculaire au spinner, pendant les classics day's à Magny cours, j'ai vu un spinner qui se dévissait fil rompu (attention à la pince à freiner qui ne doit pas écraser les deux branches de fil l'une sur l'autre) et j'ai aussi vu des montage avec des tireoff, que je déconseille en usage routier.
sinon, c'est vraiment parfait


Merci de tes remarques. Si j'avais décidé de tomber les roues, c'était pour vérifier ce qu'il y avait en dessous, et notamment à l'AR d'où venaient quelques bruits pas catholiques.
J'ai vérifié le serrage à la clé dyna d'un tas de boulons et écrous divers, dont aucun n'avait bougé. Arrivé auxdits goujons, impossible de trouver une douille avec empreinte Allen à la bonne taille qui allait sur la clé dyna (sauf à sacrifier une clé allen, j'ai préféré éviter les bricolages !) J'ai vérifié à la mano, et ils m'avaient paru bien serrés.
Depuis, j'ai fait la vérif au couple (valeur donnée dans mon manuel) : RAS. (pour info, les bruits bizarres venaient des coupelles de réglage du ressort sur le combiné ressort-amorto, qui, elles, étaient desserrées, le ressort ayant 5 bons mm de jeu... Le tout dûment resserré, claquements disparus) :P

Effectivement, j'avais lu ça qq part, et j'ai bien pris garde de placer les fils côte à côte dans la pince.

Qu'appelles-tu des tireoff ?
Dernière édition par Bob Bondupont le 11 Sep 2011, 18:11, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Bob Bondupont
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1478
Inscrit le : 22 Août 2011, 23:26
Localisation : département 13

Re: démontage des spinners

Messagepar pxav428 » 11 Sep 2011, 18:06

des petits trucs en plastique pour attacher les fils ou autres, je suppose qu'ils ne mettaient ça que pour le circuit
Cheetah Always Win!
Avatar de l’utilisateur
pxav428
Bible de l'auto
 
Message(s) : 2309
Inscrit le : 21 Août 2011, 08:35
Localisation : Nevers

Re: démontage des spinners

Messagepar lino47 » 11 Sep 2011, 20:01

Chapeau ,tu as pris le temps de bien faire de plus le serrage central j'adore indispensable a mon gout sur une belle réplique les détails, plein de photos ,un reportage facile a alimenter et a retrouver que du bonheur ,vraiment j'ai adoré
lino
Avatar de l’utilisateur
lino47
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1060
Inscrit le : 18 Août 2011, 21:50
Localisation : sud ouest

Re: démontage des spinners

Messagepar Bob Bondupont » 11 Sep 2011, 20:25

Merci Lino !
Avatar de l’utilisateur
Bob Bondupont
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1478
Inscrit le : 22 Août 2011, 23:26
Localisation : département 13

Re: démontage des spinners

Messagepar Jackymorel » 12 Sep 2011, 01:04

Pour ceux qui ne veulent pas taper au marteau sur leurs écrous papillon, il y a un fabricant de douille spéciale (voir les news de 427 N°1)...
Jamais plus vite qu'à fond...
Avatar de l’utilisateur
Jackymorel
Membre d'honneur
Membre d'honneur
 
Message(s) : 279
Inscrit le : 29 Juil 2011, 20:41
Localisation : Lege cap ferret

Re: démontage des spinners

Messagepar lino47 » 12 Sep 2011, 07:28

voila le lien
http://knockoffspinnertool.com/
pour cobra jaguar triumph etc....
Avatar de l’utilisateur
lino47
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1060
Inscrit le : 18 Août 2011, 21:50
Localisation : sud ouest

Re: démontage des spinners

Messagepar pxav428 » 12 Sep 2011, 07:51

c'est top, mieux que les démontes spinner en bois.
Cheetah Always Win!
Avatar de l’utilisateur
pxav428
Bible de l'auto
 
Message(s) : 2309
Inscrit le : 21 Août 2011, 08:35
Localisation : Nevers

Re: démontage des spinners

Messagepar Bob Bondupont » 12 Sep 2011, 09:26

pxav428 a écrit:c'est top, mieux que les démontes spinner en bois.


Hum, certains experts du SCOF et des forum US estiment que ce type d'outil n'est pas adapté à nos spinners... Pour eux, seul un choc sur les spinners peut les débloquer s'ils sont un peu coincés au démontage, et le serrage au couple ne serait pas optimal par rapport à un serrage par choc jusqu'au "son clair" ( :mrgreen: ).

Je n'ai pas d'avis, je relaie ce que j'ai lu ailleurs... Par contre, c'est pas donné, par rapport à mes plombs de récup, ramassés au stand de tir... :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Bob Bondupont
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1478
Inscrit le : 22 Août 2011, 23:26
Localisation : département 13

Re: démontage des spinners

Messagepar pxav428 » 12 Sep 2011, 09:41

perso, serrage en interposant une cale en bois dur (chêne) ,entre le marteau (lourd) et le spinner, mais pour les gens qui n'ont pas l'oreille pour le son (le son clair existe aussi avec une cale en bois dur) cet outil peut être utile.
Cheetah Always Win!
Avatar de l’utilisateur
pxav428
Bible de l'auto
 
Message(s) : 2309
Inscrit le : 21 Août 2011, 08:35
Localisation : Nevers

Re: démontage des spinners

Messagepar Bob Bondupont » 12 Sep 2011, 09:47

pxav428 a écrit:perso, serrage en interposant une cale en bois dur (chêne) ,entre le marteau (lourd) et le spinner, mais pour les gens qui n'ont pas l'oreille pour le son (le son clair existe aussi avec une cale en bois dur) cet outil peut être utile.


Et pour les maladroits... ! J'ai aussi essayé la massette et la cale en bois au début, et j'ai vite arrêté devant le risque de marquer mes jantes, surtout les AR assez profondes.
Avatar de l’utilisateur
Bob Bondupont
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1478
Inscrit le : 22 Août 2011, 23:26
Localisation : département 13

Re: démontage des spinners

Messagepar lino47 » 12 Sep 2011, 10:08

je serai quand même pour le démontage avec une douille adapter ne pas oublier qu'un fil sécurise le vissage alors a mon avis pour les maladroit un plus pour le maillet ,mais la manière traditionnelle c'est pas mal aussi et tu reste authentique (j'adore se mot je ne sais pas pourquoi) :lol: :lol: :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
lino47
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1060
Inscrit le : 18 Août 2011, 21:50
Localisation : sud ouest

Re: démontage des spinners

Messagepar ROBY427 » 12 Sep 2011, 12:53

Bob, parfait ton photo-reportage, je procéde de la même manière à l'exception près que je n'ai pas besoin de mettre du dégrippant la veille du démontage car je ne serre que très peu les écrous, juste 2 ou 3 coups de maillets en caoutchouc dur et c'est tout.

Bien entendu, je mets le fil à freiner et jusqu'à maintenant aucun soucis de desserrage inopiné.

Pour les nouveaux possesseurs (ou futur) de ce type de jantes/écrous, je préconise de les démonter une première fois pour prendre la temperature ==> là bien respecter la procédure de Bob...

Ensuite, remonter le tout mais, une nouvelle fois, sans serrer trop fort, ça n'est pas utile et les futurs démontages ne s'en trouveront que simplifiés et sans le stress de savoir si on arrivera à les retirer ou si on ne cassera rien.

Je confirme les propos de Bob concernant la pince freiner, la mienne vient d'Ebay pour 15€ et elle est parfaite.

Pour le fil à freiner, vous pouvez en trouver très facilement et surtout à moindre cout chez les revendeurs Motos, beaucoup de motard qui font de la piste en ont besoin pour freiner leurs étriers de frein principalement et d'autres pièces.

Concernant les marques de maillet sur les jantes, surtout à l'arrière à cause du déport important, si jamais je les marque, très simple pour enlever le caoutchouc laissé par le maillet: Belgom Alu et le tour est joué.

ROBY427
ROBY427
Membre Leader
Membre Leader
 
Message(s) : 341
Inscrit le : 17 Août 2011, 21:50

Re: démontage des spinners

Messagepar Bob Bondupont » 12 Sep 2011, 13:14

ROBY427 a écrit:Bob, parfait ton photo-reportage, je procéde de la même manière à l'exception près que je n'ai pas besoin de mettre du dégrippant la veille du démontage car je ne serre que très peu les écrous,


Merci Roby. Ceci dit, je ne remettrai pas du dégrippant à chaque fois. Je l'avais fait à cette occasion car c'était la première fois que je démontais ces spinners depuis que j'avais reçu la voiture, et je ne savais pas trop ce que je pouvais trouver (d'autant plus qu'avant de m'être vendue, la voiture avait été stockée 2 ou 3 ans).
Je rajoute un mot là dessus dans le post d'origine.
Avatar de l’utilisateur
Bob Bondupont
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1478
Inscrit le : 22 Août 2011, 23:26
Localisation : département 13

Re: démontage des spinners

Messagepar Little Bastard » 12 Sep 2011, 18:19

Jackymorel a écrit:Pour ceux qui ne veulent pas taper au marteau sur leurs écrous papillon, il y a un fabricant de douille spéciale (voir les news de 427 N°1)...


un marteau ce n'est pas un outil de mécanicien, surtout employé pour cet usage.... :twisted: :evil: :evil:
à mon avis, il vaut mieux utiliser la douille adhoc et serrer au couple dynamométrique préconisé et vous éviterez :
- les marques
- les ruptures d'oreilles de spinner (couple de serrage réparti sur trois oreilles au lieu d'une)
- couple de serrage correct (un écrou de roue courant se serre habituellement à 10 kg/m)

et puis un peu de noblesse dans le geste que diable!!! :twisted: ....ce n'est pas une clio, c'est une princesse, que dis-je, une COBRA!
:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

sinon très bonne initiative ce sujet et forcément bien utile pour ceux qui ne sont pas équipés :D
"Personne n’a fait la voiture de mes rêves alors j’ai dû la faire "
Ferdinand Porsche
Avatar de l’utilisateur
Little Bastard
Elite du forum
Elite du forum
 
Message(s) : 527
Inscrit le : 18 Août 2011, 01:58
Localisation : Vendée

Re: démontage des spinners

Messagepar Eiffel » 12 Sep 2011, 23:05

Pour mes jantes à rayons, j'utilise un marteau traditionnel avec 1 coté cuivre et 1 coté cuir.
20 euros environ sur les sites pour les belles anglaises. Par exemple ici : http://www.betaset.fr/marteau-roue-rayons.html?cat=Promotions&men=2.
Eiffel
Membre Actif
Membre Actif
 
Message(s) : 31
Inscrit le : 09 Sep 2011, 18:47

Re: démontage des spinners

Messagepar pxav428 » 12 Sep 2011, 23:16

et bien voilà Eiffel, tu as fais le Tour...ok je sors
Cheetah Always Win!
Avatar de l’utilisateur
pxav428
Bible de l'auto
 
Message(s) : 2309
Inscrit le : 21 Août 2011, 08:35
Localisation : Nevers

Re: démontage des spinners

Messagepar Hellboy19 » 12 Sep 2011, 23:53

Je lis ce post avec intérêt, bien que j'aie des roues à 5 écrous, car j'envisage un serrage central (mais, humpfff...ça va faire mal, surtout avec les sunburst sur lesquelles je louche depuis un moment !) Je serais de l'avis de Roby de ne pas bloquer exagérément le spinner, ce qui, mécaniquement n'apporte rien, à part des ennuis (voir les déboires de Desmo à ce sujet).
Beau boulot Bob, et merci.
Avatar de l’utilisateur
Hellboy19
Elite du forum
Elite du forum
 
Message(s) : 517
Inscrit le : 07 Sep 2011, 23:52
Localisation : Correze

Re: démontage des spinners

Messagepar Bob Bondupont » 13 Sep 2011, 10:00

Eiffel a écrit:Pour mes jantes à rayons, j'utilise un marteau traditionnel avec 1 coté cuivre et 1 coté cuir.
20 euros environ sur les sites pour les belles anglaises. Par exemple ici : http://www.betaset.fr/marteau-roue-rayons.html?cat=Promotions&men=2.


Pour les bricoleurs du dimanche, il existe même le moule + manche pour se faire soi-même son maillet en plomb...
Réutilisable à l'infini : le marteau est foutu, hop un coup de refonte et roule...
http://www.grahamtool.com/leadhammermoldsetsmall.aspx

(Attention, vapeurs de plomb toxiques, prendre des précautions élémentaires avant toute manipulation)
Avatar de l’utilisateur
Bob Bondupont
Bible de l'auto
 
Message(s) : 1478
Inscrit le : 22 Août 2011, 23:26
Localisation : département 13

Suivant

Retour vers Technique Cobra    HAUT

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Style by Webdesign www, książki księgarnia internetowa podręczniki
Partenaire de réduction frais généraux, analyse des frais, économie charges sociales et photo sur toile et stickers.